Image Charles Rosier  2
03.06.18

Charles Rosier 2

Mener sa société

De la boutique familiale à la chaîne de supermarchés GPA

Une décennie après l'ouverture par Abilio Diniz (http://www.lemonde.fr/economie/article/2012/06/21/abilio-diniz-infatigable_1722596_3234.html) de sa toute 1ère grande surface, en 1959, GPA totalise 40 supermarchés et mille quatre cents employés En rapport avec le célèbre Pain de Sucre de Rio, la boulangerie de la famille Diniz se nomme Pão de Açúcar. Au milieu des années 1970, Abilio Diniz s'entretient avec les fondateurs du groupe Carrefour. Il s’inspire de leur réussite pour améliorer sa propre chaîne.

La foi, Le sport et la famillesont importants pour Abilio Diniz, un homme attaché aux valeurs

Abilio Diniz est catholique pratiquant, il est extrêmement attaché à Sainte Rita, la sainte des situations désespérées. Les valeurs familiales sont cruciales pour l'entrepreneur, qui est le papa de six enfants. Créateur du groupe d’Audax, dont l'objectif est de déceler les jeunes talents, Abilio Diniz fait par ailleurs partie du comité de consultation du club de foot de Sao Paulo. Sous sa houlette, des salles de fitness sont créées dans les grandes surfaces GPA et des plans financés par le groupe incitant ses employés à participer aux courses sont mis en place. En effet, il est profondément confiant dans les bénéfices de l'entraînement sportif.

Abilio Diniz possède du pouvoir au sein du sous-continent brésilien

Abilio Diniz a fait partie du cercle des amis de l’ex dirigeant du Brésil, Lula. Abilio Diniz fait partie des stars les plus fascinantes de son pays. D’après l’hebdomadaire du Brésil "Epoca", le businessman compte parmi les cent personnages possédant le plus d'influence au sein du sous-continent brésilien.

Le groupe Casino prend le contrôle de GPA, Abilio Diniz quitte son groupe

A l'automne 2013, un accord conclu avec Casino permet à Abilio Diniz d’être délivré de sa clause de non-concurrence. Il peut de nouveau investir dans n’importe quel secteur économique. La fusion de Grupo Pão de Açúcar avec Carrefour Brésil rate du fait du refus du patron de Casino et de l’abandon de la Banque Brésilienne de Développement. Le chef d'entreprise vend 1 Mi$ d’actions à Casino et s’engage à laisser la tête de son groupe 7 ans plus tard à Jean-Charles Naouri, le PDG de Casino. En 2012, Casino contrôle Grupo Pão de Açúcar. C’est le divorce puis quelques semaines plus tard le départ d’Abilio Diniz de la présidence du conseil d’administration.